Koha Ditore

L’intégration européenne et la question albanaise

| |

L’éditorialiste kosovar Veton Surroi se penche sur la construction européenne et s’interroge sur ses implications pour les régions albanophones des Balkans.

Par Veton Surroi Lors du déclin de l’Empire ottoman, les Albanais ont manqué de coordination et de cohésion dans leurs revendications. Ce ne serait pas exagéré que d’affirmer que l’Albanie est le résultat d’une conjoncture historique. Au début du XXe siècle, les autres peuples balkaniques avaient un programme politique et militaire clair, au service d’une identité nationale. L’Empire ottoman est la seule entité qui soit parvenu à unir les différentes communautés albanaises. Même si leur identité nationale fut longtemps bafouée, elles pouvaient circuler librement sur l’ensemble du territoire. Un siècle s’est écoulé, et nous assistons de nouveau au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous