Karavan

La politique régionale de l’Albanie : entre intégration euro-atlantique et « question albanaise »

| |

Une politique régionale visant avant tout à l’amélioration des droits des Albanais à l’étranger pourrait nuire à la coopération régionale. Par contre, une politique régionale strictement intégrationniste et négligeant les minorités albanaises dans les Balkans risquerait de faire perdre à l’Albanie un atout dans les négociations, voire de devenir l’otage des développements politico-militaires dans les pays d’ex-Yougoslavie où vivent des Albanais.

Par Eno Trimcev La politique extérieure albanaise est déterminée par deux situations auxquelles elle ne peut rien changer. Tout d’abord, un consensus politique et social incontestable sur l’intégration de la région aux principales structures euro-atlantiques, l’OTAN et l’UE. C’est l’objectif prioritaire du pays depuis la fin de la guerre froide et les politiques de tous les gouvernements albanais devraient entre analysées dans cette perspective. Ensuite, le fait que l’État albanais soit entouré de régions habitées par des conationaux en situation minoritaire. Par conséquent, la politique étrangère et régionale albanaise se doit de préserver un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous