Panorama

Rapport de la Commission européenne sur l’Albanie : « peut mieux faire »

| |

L’Albanie est l’otage des querelles politiques, le crime organisé et la corruption persistent, l’administration est inefficace et le processus de privatisation s’embourbe. Telle est la conclusion d’un rapport présenté à l’Assemblée de la Commission européenne, réunie à Strasbourg.

Par Ervin Baku Le gouvernement albanais se traîne les pieds dans la guerre contre le crime organisé, selon le dernier Rapport de l’Assemblée de la Commission européenne sur l’Albanie. « La situation politique de l’Albanie est moins précaire qu’auparavant, elle montre même des signes de stabilisation. Fatos Nano et Sali Berisha continuent à jouer un rôle important dans la vie politique. Leur rivalité a nuit à une saine dynamique politique et s’est avérée mauvaise pour la stabilité du pays. Mais les évènements récents montrent qu’ils ne se sont pas lassés de ce jeu », affirme entre autres le Rapport présenté par la 49e Assemblée de l’Union européenne, réunie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous