Le Courrier des Balkans

Grèce : la minorité « musulmane » oubliée de Thrace occidentale

| |

Komotini, ville de Thrace occidentale, dans le nord de la Grèce, ressemble à s’y méprendre à n’importe quelle bourgade de Grèce que l’argent du tourisme n’a pas encore inondée de devises fraiches, à n’importe quelle petite commune des Balkans. Dans cette région montagneuse où l’activité économique est fortement déprimée, les immeubles en construction côtoient les vieilles bâtisses qui achèvent de s’effondrer. Connue aussi sous son nom turc de Gümülcine, la ville abrite une importante minorité « musulmane », la seule reconnue par l’État grec depuis les accords de Lausanne de 1923.

Un reportage de Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin Retrouvez leur blog : Venise - mer Noire Il y a quelques années, tout le centre de Komotini était occupé par un vieux bazar ottoman, aujourd’hui en train de disparaître, rongé par les immeubles neufs qui poussent comme des champignons... Le docteur Mustafa, qui dirige un laboratoire d’analyses médicales dans le centre-ville, a une explication. « Jusqu’en 1992, explique-t-il, les membres de la minorité n’avaient pas le droit d’acheter un bien immobilier ni de construire, voire même de réparer leurs maisons. Les gens s’entassaient donc dans de vieilles bâtisses, petites et mal entretenues. Dès (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous