Kathimerini

Grèce : à quand une mosquée pour les musulmans d’Athènes ?

| |

Depuis près de vingt ans, les musulmans d’Athènes réclament l’édification d’un lieu de culte et la création d’un cimetière. Malgré les promesses et l’engagement de l’État dans ces dossiers, rien n’a vu le jour. Officiellement en cause, des problèmes d’aménagement du territoire et de géologie. Mais cette lenteur administrative ne témoigne-t-elle pas d’une volonté d’empêcher tout projet d’aboutir ? Les instances musulmanes de Grèce continuent cependant à faire confiance à l’État pour régler ces questions.

Par Nikos Papachristou « C’est une honte qu’il n’existe à Athènes ni cimetière pour les musulmans ni lieu de culte officiel. » C’est par ces mots que Mehmet Iman, président de la Fédération panhellénique des musulmans de Grèce, décrit le problème, d’ordre social et pas seulement religieux, que rencontrent les 20.000 Grecs et plus de 30.000 étrangers de confession musulmane qui vivent dans la capitale grecque. Le projet de cimetière musulman à Schistos, dans l’ouest de l’Attique, semble buter contre les réserves émises par l’Organisme pour l’aménagement d’Athènes. En cause, la pertinence du lieu choisi. « Suite aux réserves formulées par cet (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous