Osservatorio Balcani e Caucaso

Croatie : la chute annoncée de la forteresse HDZ

| |

Rien ne va plus pour le HDZ, qui a régné presque sans partage sur la Croatie depuis l’indépendance. Laminé dans les intentions de vote, ébranlé par les scandales de corruption à répétition, discrédité par le procès de l’ancien Premier ministre Sanader, le parti semble assuré de perdre les élections du 4 décembre prochain, face à la coalition de gauche « Kukuriku »... Au point que certains analystes se demandent si le HDZ ne va pas disparaître de la scène politique croate.

Par Drago Hedl À deux semaines des élections générales du 4 décembre 2011, les événements qui secouent la scène politique croate font penser au scénario d’un film à suspens. L’ancien Premier ministre, Ivo Sanader, est en procès pour corruption et son parti, l’Union démocratique croate (HDZ), fait l’objet d’enquêtes pour utilisation de fonds illégaux. Comme si cela ne suffisait pas, les propriétés du HDZ ont été confisquées, les caisses du parti sont vides et la chef du parti, Jadranka Kosor, qui est aussi Première ministre, demande aux candidats d’hypothéquer leurs propriétés privées pour emprunter les fonds nécessaires au financement de leur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous