Osservatorio Balcani e Caucaso

Crise en Croatie : la chronique d’un naufrage annoncé ?

| |

Une dette publique de 50 milliards d’euros, très peu d’investissements, un chômage massif et une consommation en baisse... La Croatie risque-t-elle, comme la Hongrie voisine, de faire faillite en 2012, ainsi que l’assurent certains économistes ? Pour essayer de conjurer le pire, le nouveau gouvernement de gauche augmente la TVA à 25% et n’a pas d’autre ressource que de privatiser les dernières entreprises publiques. La chronique d’un naufrage annoncé.

Par Drago Hedl Slavko Linić, le nouveau ministre des Finances, essaie de boucler le premier budget du nouveau gouvernement de la coalition de centre-gauche, grande gagnante des dernières élections du 4 décembre 2011. Le ministre a été très clair avec les citoyens croates : la récession va continuer ! Slavko Linić a ainsi confirmé la terrible prévision du Financial Times, selon laquelle la Hongrie et la Croatie seraient les « principaux candidats » pour la nouvelle onde de récession de 2012. Slavko Linić a déjà été obligé de démentir les promesses de campagne de la coalition Kukuriku, qui assurait que le PIB allait augmenter dès 2012 d’au moins un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous