Novinite

Bulgarie : occupation, évacuation, extrême tension à l’Université de Sofia

| |

L’Université de Sofia, occupée depuis vendredi soir, a été évacuée à l’aube de mardi, apparemment sans recours à la violence. Le mouvement de contestation contre le gouvernement de Plamen Oresharski ne désarme, mais cette nouvelle occupation de l’Université était, semble-t-il, loin de faire l’unanimité.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des étudiants et des citoyens ont déclenché une seconde occupation du bâtiment principal de l’Université de Sofia, la plus vieille et la plus prestigieuse de Bulgarie. Cette action survient après une première occupation, menée par les étudiants en octobre dernier. Retrouvez notre dossier : En Bulgarie, la colère ne faiblit pas Les protestataires cherchent toujours à obtenir la démission du gouvernement mené par les Socialistes du Premier ministre Plamen Oresharski, la dissolution du Parlement et la tenue de nouvelles élections, ainsi qu’à restaurer la moralité compromis de la classe politique bulgare. Lundi, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous