Le Courrier des Balkans

Manifestations et crise politique en Bulgarie : « la bataille décisive pour la démocratie bulgare est engagée »

| |

Malgré la victoire de l’opposition socialiste aux élections législatives anticipées du 12 mai, la colère de la rue bulgare n’est pas retombée. Tous les jours, des milliers de citoyens se rassemblent spontanément dans le centre de Sofia pour demander la démission du gouvernement et l’élaboration d’une nouvelle Constitution. Dans le même temps, le Premier ministre Plamen Orecharski multiplie les faux pas, attisant encore un peu plus le dépit de la population...

Par Ivo Hristov Vous êtes de Sofia et vous voulez voir vos amis ? Oubliez les cafés et les coups de téléphone. Il suffit de se rendre chaque jour à 19h sur la place Nezavissimost (Place de l’Indépendance). Retrouvez notre dossier : Ambiance « électrique » en Bulgarie : révolte populaire et crise politique C’est là que se retrouvent spontanément depuis le 15 juin des dizaines de milliers de jeunes et de moins jeunes pour exprimer leur ras-le-bol du gouvernement. Au milieu des institutions et des bâtiments staliniens, les gens se rassemblent avec leurs enfants et leurs animaux de compagnie, portant des pancartes avec des slogans et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous