Bosnie-Herzégovine : face aux pressions allemandes, Orbán vole au secours de son ami Dodik

| |

L’Allemagne voudrait sanctionner Milorad Dodik, mais Viktor Orbán s’oppose à toute sanction européenne contre la Republika Srpska. Mieux encore, la Hongrie va remettre un chèque de 100 millions d’euros à l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine.

(Avec Balkan Insight) – Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán ne pouvait pas afficher plus explicitement son soutien à Milorad Dodik, le membre serbe de la présidence tricéphale de Bosnie-Herzégovine : lors d’une conférence de presse, il a expliqué que la Hongrie s’opposerait à toute sanction de l’Union européenne contre ce dernier, et que son pays allait apporter un soutien financier de 100 millions d’euros à la Republika Srpska. Viktor Orbán a assuré que la Serbie et l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine étaient « la clé de la stabilité des Balkans occidentaux », exhortant le nouveau gouvernement allemand à intégrer la région dans l’UE plutôt qu’à la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous