B 92

Après les élections, l’heure des compromis politiques est arrivée en Serbie

| |

Après des élections pour le moins indécises, va maintenant débuter l’heure des négociations en Serbie. Quel visage aura le futur gouvernement ? Toutes les hypothèses sont possibles, même si les Radicaux ont annoncé ne pas vouloir participer au futur gouvernement. En cas de blocages insurmontables, de nouvelles élections pourraient avoir lieu dans trois mois.

Qui remplacera Vojislav Kostunica ? En tant que premier parti à l’Assemblée, le Parti Radical Serbe (SRS) a précisé qu’encore une fois, il ne pourrait pas former le futur gouvernement. C’est donc au Parti Démocratique (DS), à la deuxième place par le nombre de sièges obtenus, qu’il revient de s’entendre sur une coalition pour constituer le gouvernement. Dans le cas où aucun parti ne réussirait à le composer, de nouvelles élections seraient possibles dans trois mois. Le vice-président du SRS, Tomislav Nikolic, a déclaré hier soir que son parti avait remporté les élections législatives mais qu’il ne pourrait former le gouvernement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous