Danas /B92

Kosovo : la police s’en prend à une famille serbe, Belgrade fait monter la pression

| |

La famille Simic du village de Babin Most, près d’Obilic, a été soumise à un véritable harcèlement policier après le meurtre d’un membre de la police du Kosovo (KPS), dans lequel elle n’est pourtant pas impliquée. Le KPS diligente une enquête interne. Les Serbes de Babin Most protestent, et Belgrade tente d’exploiter politiquement l’affaire, juste avant les élections du 21 janvier et le rapport de Martti Ahtisaari sur le statut futur du Kosovo.

Par R.D. Le Président serbe Boris Tadic et le Premier ministre Vojislav Kostunica ont reçu lundi séparément les membres de la famille Simic, du village Babin Most dans les environs d’Obilic, qui ont dit qu’ils envisageaient de s’exiler après avoir subi, la semaine dernière, deux perquisitions à domicile et deux convocations à la police pour détention illégale d’armes. Srecko Simic, qui a été convoqué plusieurs fois, affirme avoir été battu par la police le matin du 6 janvier, ce que dément la police du Kosovo. Srecko Simic avait été arrêté en tant que témoin potentiel du meurtre d’un membre de la police du Kosovo (KPS), Avni Kasumi, tué le 3 janvier. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous