UE : les conditions de la France pour durcir le processus d’élargissement

| |

Principe de « réversibilité » et nouvelles exigences : Paris a précisé dans une note adressée aux autres États membres de l’UE ses propositions pour revoir le processus d’intégration. Tout en confirmant l’objectif final d’une adhésion pleine et entière des pays des Balkans occidentaux.

Par Jaklina Naumovski Après le non de Paris à l’ouverture des négociations de pré-adhésion à l’UE pour la Macédoine du Nord et l’Albanie, Emmanuel Macron s’était engagé à proposer de nouvelles conditions. La semaine dernière, la France a envoyé un « non paper » aux États membres de l’UE demandant un renouvellement de l’approche du processus d’élargissement avec les pays des Balkans occidentaux. Radio Slobodna Evropa a eu accès à ce document de travail, qui n’a pas de valeur officielle. Parallèlement, la Commission européenne doit publier d’ici à janvier 2020 une nouvelle méthodologie pour le processus d’adhésion, qui serait utilisée pour ouvrir des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous