Serbie : « Descendre dans la rue pour aider les gens à surmonter la peur »

| |

Alors que les chantiers du plus grand projet urbanistique des Balkans, Belgrade Waterfront, sont en train de s’élever sur les berges de la capitale serbe, l’initiative Ne da(vi)mo Beograd, à l’origine de nombreuses manifestations citoyennes dénonçant la privatisation de l’espace public, ne baisse pas les bras et continue de promouvoir un développement alternatif de la ville. Entretien avec Dobrica Veselinović.

Propos recueillis par Ivana Milanović Hrašovec Quand le gouvernement serbe et la mairie de Belgrade ont fait connaître leur volonté de réaménager les berges de la Save et de lancer le grand projet d’infrastructures Belgrade Waterfront, un groupe de jeunes, membres de l’initiative Ne da(vi)mo Beograd, s’est mobilisé. Ils ont déposé plus de 2000 plaintes contre la révision du plan local d’urbanisme, des centaines d’objections au nouveau plan municipal d’infrastructure à but spécial et des plaintes pour construction sans permis ou travail dissimulé. Ils ont également réclamé la révision du contrat du projet par le procureur spécial, nuisible (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous