Bosnie-Herzégovine : la Fabrique de tabac de Sarajevo a fermé

| |

C’est une page vieille de plus de 140 ans qui s’est officiellement refermée à Sarajevo. La Fabrique de tabac, ouverte à l’époque austro-hongroise et qui avait continué de fonctionner même pendant le siège, a fini par déposer le bilan, minée par la corruption.

Par Marion Roussey et Nina Šćepanović « Ça a commencé à sentir le roussi quand l’ancien directeur de l’usine, Šefik Lojo, est mort en 2008. De nouveaux responsables, membres du Part de l’action démocratique (SDA), ont été nommés. Dès ce moment, l’usine a commencé à mourir », estime Halil Čengić, l’un des anciens actionnaires qui dénonce la corruption. Elle a permis au nouveau directeur d’investir dans l’hôtellerie : dix-millions d’euros pour financer la construction d’un hôtel à Srebrenica qui n’a jamais ouvert ses portes. La société a aussi investi dans la Vakufska Banka, une banque notoirement liée au SDA, où les salariés de l’usine ont été fortement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous