Roumanie : faute de main-d’œuvre, on fait travailler les retraités

| |

Si l’on regarde les chiffres de la croissance, l’économie roumaine se porte comme un charme. Or, des millions de Roumains continuent de partir vers les pays de l’Ouest de l’Europe pour y gagner de meilleurs salaires. Confrontés à une pénurie sans précédent de la main-d’œuvre, les patrons font appel aux retraités pour faire tourner leurs entreprises. Reportage.

Adapté par Florentin Cassonnet Bucarest, quartier Militar, une banlieue populaire à l’ouest de la capitale roumaine. Il est 7h du matin. Ștefan Paraschiv noue sa cravate devant le miroir de l’entrée. Il dit au revoir à sa femme et part au travail. À 67 ans, il devrait être à la retraite, mais il continue à travailler, comme agent de sécurité dans un restaurant McDonald’s. « Je travaille depuis que j’ai 18 ans », explique-t-il avant de prendre le bus qui l’amène au centre-ville. Ștefan Paraschiv a été employé comme mécanicien à l’Uzina Republica, ancienne entreprise d’État qui fabriquait des pipelines pour les hydrocarbures. Il a également été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous