Roumanie : George Simion ou le kitsch fasciste

| |

George Simion, le jeune et charismatique chef de l’extrême-droite roumaine, s’est marié fin août en y conviant tous les Roumains. Mais ce mariage était d’abord un événement politique qui a laissé apparaître la filiation du chef de l’AUR avec la tradition fasciste roumaine. L’analyse de Florin Poenaru.

Traduit par Florentin Cassonnet (article original) En fait, à la place de l’effet de manche et de posture du mariage de Codreanu, le mariage de Simion avait plutôt l’air d’une foire de village tournant au mélodrame et au kitsch, le tout retransmis en direct à la télévision : l’une des demoiselles d’honneur s’est évanouie ; deux participants saouls ont commencé à se battre ; une fausse alerte à la bombe a suspendu le mariage pendant quelques minutes ; un participant a fait un malaise et on a cru pendant un moment que c’était la faute de la nourriture... Pendant ce temps-là, les gens dansaient la hora, une danse traditionnelle roumaine, tandis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous