Réfugiés jetés à la mer en Grèce : le gouvernement dément, les ONG confirment

| |

Après plus d’une semaine de silence, le Premier ministre grec est enfin revenu sur les informations révélées par le New York Times, selon lesquelles la Grèce aurait rejeté au moins 1000 réfugiés à la mer. Kyriákos Mitsotákis a réfuté ces accusations, malgré l’indignation de nombreuses ONG.

Par Fabien Perrier Il a fallu près d’une semaine pour que le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis prenne la parole pour démentir les informations publiées le 14 août par le New York Times. Le grand quotidien américain accuse Athènes d’avoir « largué en mer » près d’un millier de réfugiés depuis mars pour qu’ils soient secourus par les garde-côtes turcs. « La Grèce est un pays qui respecte l’État de droit, nous avons accordé l’asile à des dizaines de milliers de personnes », a rappelé le 20 août au soir Kyriakos Mitsotakis lors d’un entretien accordé à la chaine américaine CNN. Selon lui, il s’agit d’une campagne de « désinformation » orchestrée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous