Monténégro : toujours pas d’accord entre le gouvernement et l’Église orthodoxe serbe

| |

Pour le conseil épiscopal de l’Église orthodoxe serbe, c’est « un chantage et une humiliation ». Les négociations avec le gouvernement monténégrin sur les modifications de la Loi sur la liberté religieuse se sont soldées par un échec. Après deux jours de réunion, les représentants de l’Église ont refusé le 21 juillet de s’enregistrer comme une organisation au Monténégro.

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (article original) 23h : Ce dimanche soir, l’Eglise orthodoxe serbe a organisé une « procession virtuelle » sur Internet, tandis que des processions en voitures défilaient dans les rues de Nikšić, Bar, Plužine, Mojkovac et Pljevlja pour dénoncer la loi sur les religions. Le Premier ministre Duško Marković a présenté les concessions que le gouvernement était prêt à faire. Il avait accepté que les inscriptions de propriété soient faites dans le cadre de procédures judiciaires au lieu de la procédure administrative prévue par la loi et que l’État, et non pas l’Église, soit chargé de prouver la propriété. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous