Manifestations étudiantes en Turquie : Erdoğan sous la menace d’un nouveau Gezi ?

| |

Des milliers d’étudiants protestent à travers toute la Turquie depuis la nomination, début janvier, d’un recteur à la botte d’Erdoğan à la tête de l’Université de Boğaziçi, à Istanbul. Après 50 jours de manifestations et de répression, plus de 560 étudiants arrêtés, le mouvement commence à évoquer celui de Gezi, en 2013.

Traduit et adapté par Florentin Cassonnet (article original) Depuis le 4 janvier, la police turque a arrêté plus de 560 étudiants dans au moins 38 villes du pays. Ces derniers manifestaient pour la liberté académique, contre la nomination de Melih Bulu, un proche de Recep Tayyip Erdoğan, à la tête de la prestigieuse université de Boğaziçi, à Istanbul, et pour défendre la longue tradition de l’université de nommer elle-même son recteur par des élections internes. La plupart des manifestants ont été relâchés, mais 25 d’entre eux ont été assignés à résidence tandis que beaucoup d’autres sont désormais obligés de pointer quotidiennement dans un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous