Entre Kosovo et Serbie, la fin des « mesures de réciprocité »

| |

La première mesure du nouveau gouvernement du Kosovo a été de lever les « mesures de réciprocité » avec la Serbie, tandis que spéculations et petites phrases reprennent de plus belles, tant à Pristina qu’à Belgrade. Certains assurent que les États-Unis veulent un accord « avant la fin de l’été ».

Par Belgzim Kamberi « Nous avons pris une décision importante, afin de lever les obstacles à la poursuite du dialogue », a déclaré le Premier ministre Avdullah Hoti, à peine investi, vendredi 6 juin. Il faudrait désormais que « la partie serbe lève aussi toutes les barrières au dialogue », a-t-il ajouté, une allusion à la campagne que mène Belgrade contre les reconnaissances internationales du Kosovo. La décision a été qualifié de « trahison » par le mouvement Vetëvendosje de l’ancien Premier ministre Albin Kurti qui avait ordonné ces mesures comme un substitut à la levée de la taxe des 100% contre les produits importés de Serbie. « Ils ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous