Bulgarie : le vice-Premier ministre Valeri Simeonov condamné pour haine raciale

| |

Les Roms de Bulgarie ? Des « anthropoïdes impudents », dont les femmes « ont l’instinct des chiennes de rue ». L’homme qui a tenu ces propos à la tribune du Parlement en 2014 est devenu vice-Premier ministre au printemps dernier. Valeri Simeonov a été condamné pour haine raciale par le tribunal de Bourgas.

Par Tatiana Vaksberg Valeri Simeonov, l’un des chefs de l’extrême-droite bulgare, a été condamné pour un discours anti-rom tenu au Parlement en décembre 2014. Saisi par deux journalistes d’origine rom, le tribunal de première instance de Bourgas a considéré que les propos du vice-premier ministre constituaient une infraction à la Loi contre les discriminations. Douze ONG roms réclament que Valeri Simeonov démissionne du gouvernement. En décembre 2014, Valeri Simeonov avait décrit les Roms bulgares comme des « anthropoïdes impudents » et des « vaniteux forcenés », dont les enfants « jouent avec des cochons dans la rue » et dont les femmes « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous