Bulgarie : une journée de face-à-face entre les manifestants et la police à Sofia

| |

Des milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Sofia, mercredi matin et dans la soirée, exigeant la démission du Premier ministre Boïko Borissov. Une soixantaine de personnes ont été arrêtées. Avec le renfort de l’extrême droite, son parti a réussi à obtenir les voix de 120 députés, nécessaires au lancement de son projet de nouvelle Constitution.

Par Alexandre Lévy La tension est montée de plusieurs crans dans la capitale bulgare au matin du 56e jour de manifestations demandant la démission du gouvernement de Boïko Borissov et du procureur général Ivan Guechev. Comme prévu, ce 2 septembre, les députés ont fait leur rentrée parlementaire qui a eu lieu cette année dans l’ancien bâtiment du Parti communiste bulgare. Ils devaient examiner la proposition du parti au pouvoir, le GERB, de convoquer une Assemblée constituante afin d’adopter une nouvelle Constitution. Cette initiative avait annoncée par Boïko Borissov, dans le but d’essayer de calmer la colère populaire, mais aussi de gagner (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous