Bosnie-Herzégovine : le philosophe Muhamed Filipović est mort

| |

C’est un des plus grands intellectuels bosniaques qui s’en est allé. L’académicien Muhamed Filipović est mort le 25 février à l’âge de 91 ans. Toute sa vie, il a tenté de défendre un « nationalisme bosniaque laïc ».

Né en 1929 à Banja Luka, Muhamed Filipović s’est engagé très jeune dans la lutte des partisans yougoslaves, avant d’entreprendre une brillante carrière universitaire à Sarajevo. Professeur à la Faculté de philosophie, auteur de nombreux ouvrages d’histoire et de philosophie, membre de l’Académie des arts et des sciences de Bosnie-Herzégovine, il fut aussi président de l’Académie bosniaque (Bošnjačka akademija nauka i umjetnosti, BANU), créée en 2011. Lors de l’éclatement de la Fédération, il a été l’un des cofondateurs du Parti de l’action démocratique (SDA), où il tenta, avec son ami Adil Zulfikarpašić (1921-2008), fondateur par la suite l’Institut bosniaque, de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous