Albanie : les travailleurs sacrifiés du Covid-19

| |

L’Albanie a pris des mesures de confinement très strictes dès l’apparition des premiers cas de Covid-19, mais elles ne valent pas pour tout monde. Les travailleurs du textile et des centres d’appels continuent de pointer, et certaines usines sont devenues des clusters de la maladie. L’analyse d’Arlind Qori, professeur à l’Université de Tirana, et militant d’Organizata Politike.

Traduit par Chloé Billon (article original) En Albanie, de stricts mesures de confinement sont en vigueur depuis le début du mois de mars. Dès le premier cas de contamination au COVID-19, le gouvernement a pris la décision de fermer les écoles, les cafés, les restaurants, les théâtres, les stades, etc. Les semaines passant, les dispositions se sont faites de plus en plus drastiques : il était interdit de se balader dans les parcs et de se promener en compagnie de qui que ce soit. Entre 5h et 13h, une seule personne par foyer était autorisée à sortir, pour une heure seulement, afin d’acheter des produits de première nécessité. Peut-être (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous