Le Courrier des Balkans

Sud de la Serbie : violences, racket et arbitraire pour les migrants

| | |

Plus de 1000 personnes s’entassent chaque soir dans le campement sauvage établi sur le no man’s land de la frontière macédo-serbe. Presque autant dorment dans le camp « officiel » installé près de la gare de Preševo. On relève des cas inquiétants de violence contre les migrants, dans l’indifférence des autorités.

Par Hysni Bajraktari Un groupe de Syriens a été agressé et dévalisé par une bande armée samedi matin, aux abords de la gare routière de Bujanovac. « Le service d’urgence a reçu un appel téléphonique à 4h30 heures du matin de la gare routière, informant qu’un migrant syrien avait été sérieusement blessé à l’œil droit », explique Nebojsa Krstić, le médecin urgentiste de Bujanovac. « On lui a donné les premiers soins avant de le transférer à l’hôpital de Vranje. Il a été agressé par des personnes masquées et armées, qui lui ont volé tout son argent et son téléphone portable », précise-t-il. La situation est d’autant plus inquiétante qu’aucune autorité (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous