Serbie : à Subotica, un après-midi de canicule avec les migrants

| | |

À l’ombre des arbres, dans les hautes herbes du terrain vague de l’ancienne briqueterie à Subotica, dans le nord de la Serbie, près de la frontière hongroise, à quelques kilomètres de l’UE, des centaines de migrants, hommes, femmes, enfants, viennent se reposer tous les jours. Ils tirent à pleins seaux l’eau du puits, mais elle n’est pas potable. En pleine canicule, des citoyens se mobilisent pour leur venir en aide.

Par Vesela Laloš Les informations selon lesquelles la présence renforcée de la police à la frontière serbo-hongroise aurait permis de stopper le flux de migrants venus d’Afghanistan, de Syrie, du Pakistan et de Somalie s’avèrent plus qu’erronées : en ce moment, ils sont plusieurs centaines à camper autour de la briqueterie abandonnée de Subotica. Ils sont également de plus en plus nombreux à se rassembler dans un nouvel espace, à Kanjiža, une trentaine de kilomètres plus à l’est, non loin de Horgoš et de la frontière hongroise. À la briqueterie, on affirme compter une centaine de nouveaux arrivants par jour, venus en général en taxi, qui ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous