Amnesty International : les migrants piégés dans le no-man’s land des Balkans

| |

« Des milliers de réfugiés, demandeurs d’asile et migrants – dont des enfants – qui effectuent un voyage dangereux à travers les Balkans sont victimes de violences et d’extorsion de la part des autorités et de bandes criminelles. Ils sont honteusement abandonnés par l’Union européenne (UE), dont le système d’asile et de migration défaillant les piège, sans aucune protection, en Serbie et en Macédoine », écrit Amnesty International dans un nouveau rapport.

Intitulé Europe’s borderlands : Violations against migrants and refugees in Macedonia, Serbia and Hungary, ce rapport constate qu’un nombre croissant de personnes vulnérables se retrouvent bloquées dans une situation juridique incertaine dans les Balkans. Cette situation est exacerbée par les renvois sommaires ou expulsions aux différentes frontières, l’accès limité à l’asile dans les pays de transit et le manque de voies d’immigration légales vers l’UE. « Les réfugiés qui fuient la guerre et les persécutions traversent les Balkans dans l’espoir de trouver la sécurité en Europe. Ils se retrouvent au contraire victimes de violences et d’exploitation et à la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous