Déchets radioactifs en Croatie : les séismes relancent la polémique

| |

La Croatie prévoit de stocker dès 2023 les déchets radioactifs de la centrale nucléaire de Krško sur le site de Čerkezovac. Problème : c’est dans cette région de la Banija, jusqu’alors considérée comme « à faible risque sismique », que se trouvait l’épicentre du séisme du 29 décembre...

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Le séisme dévastateur du 29 décembre et les secousses successives qui ont affecté la région de la Banija ont remis sur le devant de la scène la question du site de stockage de déchets nucléaires de Čerkezovac, dans le massif de la Trgovska Gora. Alors que les autorités ont toujours expliqué que cet emplacement avait été choisi pour sa position dans « la zone sismiquement la plus stable en Croatie », l’épicentre des secousses qui ont affectées la Croatie se situent dans une zone située à moins de 50 kilomètres de Čerkezovac. « Tout d’abord, aucun déchet, et surtout pas ceux qui sont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous