Croatie : à Čerkezovac, des déchets nucléaires « pas dangereux » ?

| |

C’est à Čerkezovac, sur le frontière de la Bosnie-Herzégovine, que la Croatie veut enfouir les déchets de la centrale nucléaire de Krško. Un projet qui suscite l’indignation des populations locales, des deux côtés de la frontière. Le directeur du Fonds de démantèlement de la centrale justifie le projet et tente de rassurer l’opinion.

Traduit par Chloé Billon (article original) Hrvoje Prpić est le directeur du fonds de démantèlement de la centrale nucléaire de Krško, située en Slovénie, mais de compétence mixte slovéno-croate. Radio Slobodna Evropa (RSE) : Pourquoi le site de Čerkezovac ? Hrvoje Prpić (H.P.) : Le site de Čerkezovac et plusieurs autres ont été analysés selon dix ou quinze critères qui s’appliquent à tous les projets de ce type. Ces sites doivent satisfaire intégralement à tous les critères en vigueur en termes de géologie, d’hydrologie, de géodésie, de tectonique, de sismologie et autres, afin d’êtres retenus comme des lieux potentiels de stockage, et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous