Croatie : à Glina, après le tremblement de terre, solidarité et colère

| |

L’aide humanitaire afflue à Petrinja et à Sisak après le tremblement de terre du 29 décembre. Par contre, les habitants des villages majoritairement serbes ou roms de la région de Glina, également très touchée, ne voient rien venir et se sentent une fois de plus abandonnés par le gouvernement. Reportage.

Texte : Dimša Lovpar. Photos : Dimša Lovpar et Marc Rowlands

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous