Croatie : les habitants de Dvor ne veulent pas des déchets radioactifs

| |

L’État croate a décidé de stocker ces déchets sur les lieux de l’ancien entrepôt militaire de Čerkezovac sans consulter ni les habitants, ni les autorités locales. « Personne ici ne voit ça d’un bon œil, mais on ne sait pas comment l’empêcher. » Reportage.

Traduit par Chloé Billon Nous revenons sur nos pas, jusqu’aux maisons les plus proches de Matijevići, à environ 200 mètres de la base militaire. Les habitants sont pour le moins préoccupés : selon les médias, le ministère de la Défense, le ministère de l’Environnement et de l’Énergie et d’autres organes spécialisés se réuniraient en secret et prépareraient un projet de Centre de gestion et stockage des déchets radioactifs à Čerkezovac. Le démenti du ministre de l’Environnement Tomislav Ćorić, pour qui le transfert de la base militaire sous la responsabilité de son ministère serait une spéculation médiatique, n’était guère convaincant. Le futur Centre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous