Vreme

Serbie : sept ans après son assassinat, que reste-t-il de Zoran Đinđić ?

| |

Sept années ont passé depuis l’assassinat du Premier ministre Zoran Đinđić, le 12 mars 2003. Dirigeant respecté, il avait mené une politique volontariste, démocratique, tournée vers l’adhésion à l’Union européenne. Au lendemain de sa mort, son héritage semblait indiscutable. Qu’en est-il aujourd’hui ? La Serbie marche-t-elle toujours sur les traces laissées par celui qui a incarné l’avenir d’une nation alors en pleine reconstruction ?

Par Tamara Skrozza Le Premier ministre Zoran Đinđić a été assassiné voilà sept ans, Slobodan Milošević est mort dans la prison du TPI il y a quatre ans. Les deux formations politiques conduites par Zoran Đinđić et Slobodan Milošević, le Parti démocratique de Serbie (DS) et le Parti socialiste de Serbie (SPS), qui se sont farouchement opposés pendant plus de dix ans, partagent aujourd’hui le pouvoir. Qu’en est- il de l’héritage politique de leurs deux anciens dirigeants charismatiques ? Quels postes occupent aujourd’hui ceux qui étaient leurs collaborateurs ? Quelle est l’influence de leurs idées en Serbie ? Un héritage impérissable ? Dans les jours (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous