Le Courrier des Balkans

Zoran Djindjic assassiné

| |

Le Premier ministre serbe est mort mercredi, peu après avoir été la cible d’une tentative d’assassinat devant le siège du gouvernement, à Belgrade. L’état d’urgence a été décrété dans tout le pays, les contrôles aux frontières ont été renforcés et l’aéroport de Belgrade a été fermé par les autorités. Par communiqué, le gouvernement affirme que Milorad « Legija » Lukovic, ancien commandant des « Bérets rouges », est à l’origine de l’attentat.

Djindjic a été touché par deux balles de gros calibre tirées à distance, dans la cour même du siège du gouvernement serbe, à Belgrade. Il est décédé peu de temps après des suites de ses blessures, dans un hôpital de la capitale. En début de soirée, lors d’une conférence de presse retransmise en direct à la télévision, la présidente serbe par intérim, Natasa Micic, a proclamé l’état d’urgence dans tout le pays, tandis que l’aéroport de Belgrade était fermé par les autorités. L’état d’urgence donne à l’armée les pouvoirs habituellement réservés aux policiers, et les manifestations sont théoriques interdites sur l’ensemble du territoire. Ce jeudi, plusieurs personnes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous