Vreme

Serbie : l’épilogue judiciaire de l’état d’urgence approche

| |

Alors que l’heure des premiers procès s’approche, la panique augmente, il faut protéger ceux qui ont donné les ordres et limiter dans des proportions acceptables l’éclaircissement des crimes. Les tarifs et les ambitions des avocats grimpent en flèche, dans un contexte politique de plus en plus délétère.

Par Milos Vasic La vérité n’est pas ce que vous avez vu. La vérité ne peut être conbfirmée que par un arrêt du Tribunal. Tous ceux qui ont eu affaire à la justice en sont bien conscients. Depuis le 12 mars, nous avons obtenu des informations différentes, de la part du ministère de l’Intérieur, du Bureau de communication du gouvernement serbe et du ministère public. La version officielle est souvent complétée par les rumeurs qui courent sur le contenu des procès verbaux liées à l’enquête, sur les déclarations des uns et des autres, en présence ou en absence des avocats. Ces compléments à la version officielle étaient inévitables et même attendus : c’est une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous