Danas

Serbie : qui nous regarde du haut de cette pyramide de crimes ?

| |

Dans son enquête pour élucider l’assassinat de Zoran Djindjic, la police traque des fauves de plus en plus redoutables. Depuis les trois dernières semaines que dure la lutte de la police contre le crime organisé, il semble bien que l’on soit arrivé au sommet de la « pyramide des crimes » commis en Serbie.

Aux dires du ministre de l’Intérieur, Dusan Mihajlovic, le chef de la famille qui se trouve tout en haut de la pyramide des crimes est derrière les barreaux, mais les autres membres de la famille se cachent à travers le monde, à Moscou selon des informations non officielles. Les coupables du meurtre de Zoran Djindjic sont pour la plupart en prison. Deux membres du clan de Zemun, Dusan Spasojevic Siptar et Mile Lukovic Kum ont été tués, il ne reste plus en liberté que Milorad Lukovic Legija, autrefois commandant de l’Unité des opérations spéciales de la police (JSO). La semaine dernière, après presque deux années et demi, la police a retrouvé le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous