Romania Libera

Roumanie : la démocratie rurale n’est pas encore pour demain

| |

La Roumanie est le pays le plus rural de l’Union européenne, mais les campagnes sont toujours sous-administrées. Fonctionnaires mal payés, mal formés et démotivés, absence de communication des mairies rurales : un récent rapport dresse un tableau accablant de la situation. Les citoyens se désintéressent de la politique et de la gestion locale, cependant ce sont les administrations qui se doivent de briser le mur qui les isole de la population.

Par Claudiu Berbece Un fameux dicton roumain prétend que « l’éternité est née à la campagne ». Il pourrait aujourd’hui se comprendre comme une allusion à la lenteur des mairies rurales, qui traînent toujours les pieds pour répondre aux sollicitations des citoyens. C’est du moins ce qui résulte d’une étude menée par l’Association nationale des bureaux de conseil pour les citoyens (ANBCC). Après avoir envoyé à chacune des 2.863 mairies rurales du pays un questionnaire portant sur leurs pratiques de transparence, l’ANBCC a constaté que deux tiers des autorités locales ne respectaient pas la loi 544/2001, qui impose aux fonctionnaires de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous