Revue de presse • Milorad Dodik et Dragan Čović, seigneurs et maîtres de la Bosnie-Herzégovine ?

| |

C’est l’union sacrée. Les nationalistes croates et serbes de Bosnie-Herzégovine veulent expurger le système judiciaire bosnien de toute présence de juges étrangers et ont engagé un nouveau bras de fer avec la Cour Constitutionnelle. Milorad Dodik relance l’option d’une sécession de la Republika Srpska. Revue de presse.

Par Aline Cateux Après avoir statué le 7 février que les terres agricoles situées en Republika Srpska (RS) constituaient des propriétés de l’Etat et non de l’entité, la Cour Constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine a, une nouvelle fois, été la cible de violentes attaques de Milorad Dodik, membre serbe de la Présidence collégiale et président de l’Union des sociaux-démocrates indépendants (SNSD), mais aussi de Dragan Čović, le chef de la Communauté démocratique croate (HDZ-BiH) et leader auto-proclamé des Croates du pays. Les deux hommes contrôlent en effet la quasi-totalité des institutions-clés du pays comme l’explique Avdo Avdić dans un long (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous