Osservatorio Balcani e Caucaso

Révoltes populaires dans les Balkans : les promesses non tenues de la démocratie libérale (2/2)

| |

La vague de révolte qui s’étend dans toute l’Europe du Sud-Est s’attaque à des gouvernements démocratiquement élus, tous partisans de la poursuite et de l’approfondissement de l’intégration européenne... En fait, le « consensus mou » autour de la « perspective européenne » n’a plus aucun sens, tandis que de nouvelles lignes de fracture apparaissent, liées aux ravages de la « transition » et des politique néo-libérales.

Par Florian Bieber [1] Retrouvez le premier volet de cet article : De Maribor à Istanbul, pourquoi les révoltes populaires gagnent tous les Balkans Ce qui frappe avec les mouvements qui touchent aujourd’hui l’Europe du Sud-Est, c’est qu’ils s’opposent à des régimes dans des pays qui ont connu des transformations considérables depuis les années 1990. Pourtant, les mécontentements exprimés soulignent bien les insuffisances de la transition démocratique en cours. L’introduction de la démocratie représentative et de l’économie de marché n’a pas abouti à la mise en place de gouvernements soucieux du bien commun. Dans certains cas, d’importantes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous