31 mai : des brassards blancs pour ne pas oublier les victimes du nettoyage ethnique

| |

Pour ne pas oublier les drames de la guerre de Bosnie-Herzégovine, le réseau « Stop Genocide Denial » a décidé de faire du 31 mai une journée de commémoration des victimes de tous les génocides. Chacun est invité à arborer un brassard blanc.

Par Rodolfo Toè En Bosnie-Herzégovine, et dans le monde entier, le 31 mai est devenu le jour du « brassard blanc ». Les gens sont invités à porter un brassard blanc pour commémorer les victimes de tous les génocides, notamment ceux de la guerre des années 1990 dans les Balkans. L’objectif de cette journée est de s’opposer à toute tentative de négationnisme. Cette date a été choisie pour rappeler ce qui s’est passé il y a vingt ans à Prijedor. A l’époque, les autorités serbes de la ville obligèrent la population non-serbe à porter des brassards blancs et à marquer les maisons avec un drapeau de la même couleur. Ce genre de drames n’était pas arrivé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous