Jutarnji list

Vu de Croatie : nous avons toujours besoin du Tribunal pénal de La Haye

| |

Exiger un audit du travail du Tribunal Pénal International de La Haye et surtout du bureau du Procureur est une conséquence naturelle de la mort de Milosevic, le détenu le plus important. Par contre, réclamer la suppression du TPI est une attitude complètement fausse. Malgré toutes ses erreurs, le TPI reste indispensable.

Par Davor Butkovic Dans ses formes les plus extrêmes, ces exigences se transforment parfois en invitation à la suppression du Tribunal, parce qu’il aurait perdu tout sens de son existence. Tout en étant conscients de l’immense série de reproches qu’il faut faire sur le fonctionnement du Tribunal International pour les crimes en ex-Yougoslavie (et sachant que ces remarques concernent, avant tout, la forte influence qu’exerce la politique sur le Tribunal ainsi que le manque de précision dans la conceptualisation des actes d’accusation), nous sommes sûrs que la suppression du Tribunal Pénal de la Haye serait un choix complètement erroné. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous