Le Courrier des Balkans

La Croatie dans l’UE : la ville de Neum, une enclave bosnienne en Europe

| |

Le 1er juillet, avec l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne, les habitants de la ville de Neum, seul segment du littoral adriatique sous contrôle bosnien, auront des difficultés à franchir la frontière croate. Sans passeport biométrique, la seule possibilité de rejoindre le reste de la Bosnie sera d’emprunter une vieille route de montagne. Plusieurs solutions sont envisagées pour désenclaver Neum, dont la construction d’un nouvel axe plus rapide, mais les travaux ne sont pas prêts d’être achevés...

Par Rodolfo Toè Pour se rendre à Neum depuis l’intérieur de la Bosnie-Herzégovine, la route la plus rapide a toujours été, depuis Mostar, de traverser la frontière croate à Metković et de suivre ensuite le littoral. Un seul chemin relie en fait Neum au reste du territoire bosnien, une vieille route yougoslave construite il y a quarante ans pour rejoindre la centrale de Čapljina en passant par les montagnes et la ville de Svitava. « Nous n’avons pas le choix, nous devons emprunter cet axe », soulignent ironiquement les habitants de Neum, « du moins si l’on veut transporter des choses que les douaniers ne doivent pas trouver ». Le couloir de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous