Esma Redžepova, la reine des tsiganes

|

Esma Redžepova est morte le 11 décembre 2016 des suite d’une longue maladie. Elle était née en 1943 à Šutka, le faubourg rrom de Skopje. Sa carrière avait commencé en 1958 par une participation au radio crochet Le microphone est à vous sur la chaîne nationale macédonienne. C’est là qu’elle fut repérée par le musicien Stevo Teodosievski, qui finit par persuader ses parents de l’emmener avec lui.

Avec l’Ansambl Teodosievski, la jeune Esma se produit alors sur les scènes du monde entier, de New York à Sydney en passant par Paris, où elle joue à l’Olympia. En 1968, elle se marie avec Stevo et fonde une école musicale où sont accueillis ses « enfants ».

C’est lors du premier festival mondial de musique rrom, en 1976 en Inde, qu’elle aurait gagné son surnom de « Reine des Tsiganes ». En plus de 50 ans d’une carrière impressionnante, elle aura donné quelque 12 000 concerts. Elle s’était arrêtée de chanter à peine une année, à la mort son mari en 1997, avant finalement de remonter l’orchestre Teodosievski, avec les élèves de son école et de parcourir de nouveau les scènes du monde entier.

La diva rrom était connue pour son engagement dans les causes humanitaires. Outre les enfants qu’elle avait recueillis et élevés avec Stevo Teodosievski, Esma Redžepova était engagée dans de nombreuses causes, dont le droit des femmes ou l’émancipation du peuple rrom. Elle restera comme l’une des meilleures ambassadrices de la Macédoine.

Balkanophonie a dépoussiéré 12 de ses chansons sorties en vinyle dans les années 1960-70. Retrouvez la voix d’or de cette chanteuse d’exception.

Découvrez la compilation Stand Up, People : Gypsy Pop Songs from Tito’s Yugoslavia sur notre boutique en ligne

  • Stand Up, People : Gypsy Pop Songs from Tito's Yugoslavia (1964-80), 2013, 19 titres, Vlax Records / Asphalt Tango
  • Prix : 17.00 €
  • En savoir +

Playlist