Osservatorio sui Balcani

Croatie : l’ombre des « trois de Vukovar » pèse sur le procès Glavaš

| |

Dans quelles conditions le procès de Branimir Glavaš, général en retraite et ancien baron du HDZ, va-t-il se dérouler ? Accusé du meurtre de 12 civils serbes entre 1992 et 1993, ce dernier, un proche du Président Tudjman, crie au complot politique, dans un contexte électoral chargé. Après le verdict contesté du TPIY, qui vient de condamner à des peines très légères les trois Serbes accusés de crimes de guerre à Vukovar en 1991, les juges croates vont devoir compter avec la pression de la rue.

Par Drago Hedl Le procès pour crimes de guerre contre l’ex-général et homme politique Branimir Glavaš a commencé depuis peu au tribunal de Zagreb. La sentence que le Tribunal pénal international de La Haye (TPIY) a émis récemment, et qui a provoqué tant de débats contre les « trois de Vukovar » pourrait influencer lourdement ce procès. « Votre honneur, Monsieur le Juge, je ne me sens pas coupable », ce sont les mots que prononçait au début de son procès pour crimes de guerre, le 15 octobre 2007 au tribunal de Zagreb, Branimir Glavaš, général à la retraite et, il y a deux ans encore, un des membres les plus influents de l’Union démocratique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous