Feral Tribune

Croatie : les tribulations d’un médecin serbe d’Osijek

| |

Depuis presque douze ans, le médecin Ivan Milic n’avait pas franchi la porte du 12 rue Radiceva, à Osijek. Ce spécialiste de l’institut de neurochirurgie du Klinicki centar Srbije de Belgrade a vécu à cette adresse durant plus de vingt ans ; elle figure d’ailleurs sur sa carte d’identité et son passeport, délivrés par les autorités croates.

Par Drago Hedl Toutefois, cet appartement est désormais la propriété de la Banque Hypo, plus précisément de sa filiale à Osijek, qui continue à avoir pour enseigne le nom de Slavonska banka. La façon dont l’appartement d’Ivan Milic est devenu propriété de la Banque Hypo est fort intéressante. Si rien n’est fait, ce cas, un parmi tant d’autres en provenance de Croatie, finira devant la Cour de justice européenne de Strasbourg. Ivan est le fils d’un célèbre médecin, Stanko Milic, qui a été, jusqu’en 1991, le directeur du département de neurologie à l’hôpital d’Osijek. On le considérait comme un spécialiste remarquable. Quoi qu’il ait reçu de nombreuses (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous