Jutarnji List

Croatie : heureux comme un vigneron français en Istrie

| |

Terroir de vieille tradition viticole, l’Istrie est fière de ses deux grands cépages, le malvoisie et le teran. Cependant, l’uniformisation du goût et des méthodes de production ont eu tendance à trop banaliser ces vins. Un jeune Français d’origine croate, Dimitri Brečević, est revenu s’installer dans le village de son père, après s’être formé à Bordeaux et avoir roulé sa bosse en Nouvelle-Zélande et en Australie. Son objectif : produire des vins à forte personnalité, exprimant au mieux les spécificités du terroir.

Par Ranko Borovečki Quand je suis arrivé ici, tout le monde m’a dit : « tu es devenu fou, nous on voudrait tous partir travailler en France, et toi tu la quittes pour venir ici ?! C’est pourtant ici que je vois mon avenir car le vin est mon métier, car il existe un véritable potentiel. C’est tout à fait logique que je vienne essayer de créer mon vin là où sont mes origines. Je n’aurais jamais pu le faire en France, il m’aurait fallu un million d’euros. Ici, on peut encore s’amuser. En plus de ça, je voulais apprendre le croate »... C’est ainsi que Dimitri Brečević, jeune Français de trente ans, d’origine istrienne, raconte brièvement sa vie et son (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous