Osservatorio balcani i caucaso

Crise politique en Albanie : « des élections anticipées libres, l’unique solution »

| |

Les élections législatives de juin 2009 ont vu la victoire très serrée du Parti démocratique de Sali Berisha, grâce au ralliement in extremis d’Ilir Meta. Contestant la légitimité des résultats, les Socialistes d’Edi Rama refusent de siéger au Parlement. Depuis, l’Albanie s’enlise dans une profonde crise politique accentuée par la dépression économique mondiale. Pour l’éditorialiste de Mapo, Lorenc Vangjeli, seules des élections anticipées véritablement démocratiques pourraient mettre fin à l’impasse. Entretien.

Par Marjola Rukaj Lorenc Vangjeli, analyste politique albanais de renom, éditorialiste et rédacteur en chef de l’hebdomadaire Mapo, est aussi un observateur attentif qui participe souvent aux débats médiatiques concernant les thèmes critiques de l’actualité albanaise, comme la profonde crise politique et institutionnelle qui s’est installée depuis les élections de juin 2009. Il croit que dans l’impasse actuelle, des élections anticipées se profilent en Albanie, où l’opposition vient d’annoncer une nouvelle vague de protestations nationales pour contester la légitimité du pouvoir en place. Osservatorio sui Balcani (OSB) : Neuf mois ont passé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous