Gazeta Shqiptare

Albanie : « tous les indicateurs macroéconomiques sont hors de contrôle »

| |

En 2008, l’Albanie affichait un insolent taux de croissance de 6%, bien supérieur à la moyenne des pays de l’UE. Depuis, la crise financière a fait son travail de sape, creusant le déficit et la dette publics et provoquant une forte hausse de l’inflation. Un tableau qui se noircit et qui effraie les responsables politiques locaux comme les organismes internationaux, tandis que la population commence à avoir du mal à joindre les deux bouts. L’analyse au vitriol de Shkëlqim Cani, ancien gouverneur de la Banque d’Albanie et ancien vice-Premier ministre.

par Genc Kondi La gravité de la situation économique de l’Albanie est sur toutes les lèvres ces jours-ci.p Politiques, hauts fonctionnaires, experts et internationaux, chacun donne son point de vue sur la question. Shkëlqim Cani, ancien gouverneur de la Banque d’Albanie et ancien vice-Premier ministre, s’exprime. Selon lui, la crise, qui semble bien installée, est grave. Il en explique les aspects les plus probants. Gazeta Shqiptare (GSh) : L’Albanie est-elle réellement confrontée à une crise économique ? Shkëlqim Cani (S.C) : Deux perspectives, une économique et une psychologiques, permettent de le constater. Les principaux indices de notre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous