Osservatorio Balcani e Caucaso

Albanie : les médias sont muselés par le gouvernement

| |

Mis sous pression par le gouvernement albanais, le journal Tema a récemment disparu des kiosques. Son rédacteur en chef, Mero Baze, donne sa version des faits. Il livre un diagnostic pessimiste : le bâton pour les médias critiques, la carotte pour les médias complaisants vis-à-vis du pouvoir. Un espoir : voir émerger à l’avenir un journalisme d’investigation albanais.

Propos recueillis par Marjola Rukaj Osservatorio Balcani e Causaso (OBC) : Comment se peut-il que Tema, l’un des journaux les plus suivis d’Albanie, ait dû cesser de publier ? Mero Baze (M.B.) : Nous n’avons pas réussi à survivre économiquement au blocus financier que le Gouvernement nous a imposé. Depuis un an, notre rédaction travaille hors de nos locaux, sur lesquels nous avions pourtant concentré nos investissements. Les apports de la société qui publiait le journal étaient soutenus par un emprunt. Le Gouvernement l’a bloqué et nous a obligés à quitter le bâtiment où nous avions nos locaux, sans même nous permettre d’emporter les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous