Covid-19 en Grèce : pas de soins pour les pauvres et les précaires

| |

Ue note interne des services de transports des malades a fuité, provoquant le scandale en Grèce. On y apprend qu’à Thessalonique, en pleine épidémie de Covid-19, seuls les patients disposant d’une assurance-maladie peuvent être conduits à l’hôpital : cela exclut des soins quelque 600 000 chômeurs et précaires.

Par Fabien Perrier Alors que la Grèce est sous confinement depuis une semaine, une note interne des services de transports des malades (EKAB) de Thessalonique a provoqué l’effroi dans tout le pays. Les autorités y précisent que les malades sans couverture sociale ne peuvent pas être transportés vers les cliniques privées pour être soignés. Or, à Thessalonique, la deuxième plus grande ville du pays, les hôpitaux publics sont débordés. « Les patients non Covid ont déjà été sortis de l’hôpital. Et pourtant, il ne reste plus une place ! », explique Theodoros Zdoukos, médecin généraliste, qui officie dans la région. Il précise que les centres de santé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous